Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

 

Mardi 18 avril, la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Ain invitait les entrepreneurs du département à un atelier gratuit de formation et d’échanges sur les réseaux sociaux animé par Lionel Robin. Retour sur une matinée instructive et… interactive !

 

Facebook, Twitter, Linkedin, Viadeo, Pinterest… Il est parfois difficile de s’y retrouver au milieu des innombrables réseaux sociaux quand on est entrepreneur. Lequel ou lesquels choisir ? Comment fonctionnent-ils ? Comment les utiliser efficacement ? Telles étaient, entre autres, les questions abordées par Lionel Robin du cabinet IMS On Line lors de l’atelier qui s’est tenu à la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Ain mardi 18 avril 2017 au matin. Cet événement fait partie d’un programme de formations réparties sur l’année et sur le département de l’Ain. Il relève du dispositif intitulé « PLACE » financé par la région Auvergne Rhône-Alpes.

 

La centralité de Facebook

 

L’atelier a commencé par une présentation des participants et leur rapport aux réseaux sociaux. Si certains ont avoué être novices en la matière, d’autres ont fait état d’une certaine expertise, démontrant que l’utilisation des réseaux sociaux étaient bénéfiques pour leur activité.

 

Puis, Lionel Robin est entré dans le vif du sujet. Après un bref rappel des notions de base, il a très vite présenté le principal apport des réseaux sociaux par rapport aux outils de communication traditionnelle : l’interactivité. Le rapport n’est plus vertical mais horizontal : le public peut réagir au contenu d’une entreprise en le partageant, en le « likant » ou en le commentant. À cela s’ajoute la dimension communautaire qu’une marque peut fédérer.

 

Si chaque réseau social dispose de ses spécificités (source d’information pour Twitter, banque d’images pour Tumblr, Instagram et Pinterest, contacts professionnels pour Linkedin), Facebook est celui sur lequel il faut être avant tout présent. Et pour cause : il rassemblait 26 millions d’utilisateurs en France en 2013 et plus d’un milliard dans le monde ! À côté Google +, bien que lié au puissant moteur de recherche, n’en réunissait que 5,3 millions (dont on peut supposer qu’ils ne sont pas tous actifs).

 

Les raisons d’être présent sur Facebook, Twitter & Cie

 

Avoir une page Facebook est donc un impératif pour l’entrepreneur même si les autres réseaux sociaux ne doivent pas être négligés selon la nature de l’activité.

 

Dans tous les cas, ils permettent de diffuser du contenu. Ainsi, la page Facebook peut servir à informer ses abonnés de son actualité. C’est aussi un moyen de trouver de nouveaux prospects ou clients. À ce propos, un intervenant spécialisé dans la domotique révélait qu’il avait pu contacter un client grâce à un commentaire négatif ! La relation ne s’arrête pas à l’acte d’achat : le contact peut être maintenu, et ce, pendant des années. Être présent sur les réseaux sociaux, c’est améliorer sa visibilité sur le web. C’est aussi la soigner : il faut contrôler son e-réputation afin d’éviter le « bad buzz ». Cela nécessite d’assurer une modération sur les commentaires. Il est parfois dans l’intérêt de  l’entrepreneur d’inciter ses clients à émettre un avis comme le signale une participante spécialisée dans la coiffure à domicile. Les réseaux sociaux (professionnels notamment) peuvent également aider au recrutement.

 

 

 

Pousser vos abonnés à être l’ambassadeur de votre marque sur les réseaux sociaux

 

Quand un internaute « aime » votre page, il devient membre de votre communauté : notre publication s’affiche dans son fil d’actualité. S’il interagit avec cette dernière, elle apparaît (ainsi que son action) dans celui de ses amis. L’internaute devient alors l’ambassadeur de votre marque. Autrement dit, la portée de vos posts ne se limitent pas à vos abonnés : ils atteignent « en cascade » des personnes que vous ne connaissez pas et qui sont susceptibles d’être vos clients. Le propos est confirmé par certains intervenants pour qui la page Facebook a permis de dénicher de nouveaux acheteurs.

 

Pour cela, il faut soigner ses contenus. La rédaction doit être impeccable et attractive. Privilégiez le visuel, surtout quand l’activité s’y prête (par exemple, des coupes de cheveux pour la coiffure). Il ne faut pas non plus hésiter à mettre la main à la poche pour toucher un public plus large. Avec très peu d’argent, Facebook Ads permet de gagner de nouveaux abonnés, si ce n’est de nouveaux clients.  En outre, la gestion d’une page demande de l’implication : dans l’idéal, il faut poster au moins une fois par semaine.

 

En définitive, les réseaux sociaux sont devenus un élément incontournable de la communication des entrepreneurs. Pour celles et ceux qui prennent le temps de les scruter, ils constituent une mine d’informations profitables à votre activité. Ainsi, est-ce le cas des statistiques de vos pages qui permettent de mesurer la portée de vos publications et les interactions qu’elles génèrent. Ces données peuvent à leur tour servir à mieux cerner le profil de vos clients afin d’améliorer le ciblage de vos contenus ou de vos campagnes de publicités.

 

Un cercle vertueux.

Article rédigé par Thierry – rédacteur web à retrouver sur redacteur2contenuweb

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.