Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

« Création d’entreprises : une rampe de lancement nommée Ain Geste d’Avenir », La Voix de l’Ain, 31 décembre 2016, p. 14

 

Dix ans d’exercice pour la cooperative d’activité et d’emploi « Ain Geste d’Avenir ». Une décennie à soutenir la création d activités sur le département et à justifier une raison d’être. Un coup d’oeil dans le retro est révélateur du chemin déjà parcouru. ll est illustré par quelques chiffres : 500 porteurs de projets sensibilisés en informations collectives, 200 entrées dans la coopérative pour tester des projets, et pas moins de 1 310 clients (particuliers, entreprises, collectivités et associations). Aujourd’hui, ce sont près de 70 entrepreneurs qui sont en cours d’accompagnement dont une quinzaine de salariés. Tout a commencé en 2006 lorsqu’un groupe de femmes issu de l’atelier cuisine de l’Épicerie sociale et solidaire à Bourg a interpellé Alain Garny. Elles voulaient vérifier la viabilité de leur projet en limitant les risques. Un contact a été pris avec la coopérative lyonnaise Cap Services et l’aventure culinaire a démarré en même temps que la naissance d’Ain Geste d’Avenir avec à sa tête un directeur, Alain Garny. Ain Geste d’Avenir appartient aujourd hui à un réseau de plus de 68 coopératives qui accompagnent plus de 5 000 entrepreneurs. Celles-ci génèrent plus de 45 M€ de chiffre d’affaires par an.

Au fil des années, l’utilité publique de la coopérative s’est affirmée par des partenariats avec les collectivités locales et notamment les communes de Bourg, Oyonnax, Belley et Montluel.

Célia Picard : « Je me suis sentie en confiance »

Célia Picard est arrivée a Bourg, il y a un an. Elle a eu la connaissance de l’existence d’Ain Geste d’Avenir sur un stand d’exposition lors d’une journée pour l’emploi. « J’ai un projet de création d’entreprise dans le domaine de la décoration intérieure, de la communication et l’image sous forme d’une coopérative. Le contact avec Ain Geste d’Avenir a été positif. Je me suis sentie en confiance et on a signé un contrat, on en est qu’au tout début ». Célia est diplômée de l’école Boulle avec un CAP d’ameublement qui lui a valu une médaille de bronze de la meilleure apprentie de France. Elle est aussi titulaire d’un DEA en communication et a étudié quatre ans aux Beaux Arts. Depuis un an, elle explore le marché sur Bourg et sa région souhaitant mettre ses connaissances et ses acquis au service de sa profession. Célia Picard souhaite développer son activité et organiser son travail en restant indépendante. La formule proposée par Ain Geste d’Avenir qui garantit l’un et l’autre, lui convient parfaitement.

Numéro de SIRET commun

Le principe d’une adhésion a la SCOP n’est pas dépourvu d’intérêt pour ceux et celles qui souhaitent créer leur entreprise. Il se singularise par un contrat d’appui qui permet de conserver son statut d’origine du moment. Tout ce qui est généré comme chiffre d’affaites est bloqué dans un premier temps. II est utilisé pour pouvoir constituer un capital ou acquérir du matériel. Un seul numéro SIRET commun est mis à la disposition de tous les salariés. À chacun d’eux d’aller  prospecter, de chercher les clients, de trouver des fournisseurs. L’idée c’est de pouvoir faire un test sur leurs activités, voir si elle est suffisamment viable pour se constituer en entreprise classique. La coopérative joue ainsi le rôle d’une rampe de lancement. Si le projet s’avère concluant financièrement, le porteur de projet signe un contrat de travail a durée indéterminée (CDI) et devient officiellement entrepreneur salarié de sa propre activité et peut alors bénéficier des avantages du salariat.

Pour souffler les dix bougies, Alain Garny a souhaité réunir à la salle Léon-Bellet dans une ambiance très familiale, ceux qui d’une manière ou d’une autre ont contribué à la réussite du projet.

Avec Ain Geste d’Avenir, Célia Picard a trouvé la formule qui lui convenait parfaitement pour entreprendre

Plusieurs agences

II dresse un rapide bilan de cette décennie : «  Ce qui a été intéressant, c’est que les collectivités territoriales et les différentes structures qui accompagnent les demandeurs d’emploi ont bien voulu testé avec nous cette formule de coopérative d’activité et d’emploi. Cela nous a permis de trouver une complémentarité entre les uns et les autres pour remettre le pied a l’étrier à des gens afin qu’ils puissent créer leur propre emploi. Dans notre entreprise partagée où chacun prend ses responsabilités, on a créé de l’économie de proximité avec le maintien de personnes qui travaillent sur le territoire. On a fait aussi l’effort de nous élargir en créant aux quatre coins du département des antennes à Belley, Oyonnax, Montluel, Trevoux ».

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.