Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Nicolas BERNARD, « Ain Geste d’Avenir, une coopérative qui a le vent en poupe ! », La Voix de l’Ain, 27 juin 2013

À l’occasion de son emménagement dans ses nouveaux locaux partagés avec AG2I, la coopérative d’activités « Ain geste d’avenir » a ouvert ses portes au public. Un temps fort qui a permis aux entrepreneurs, membres de cette structure, de se faire connaître et d’échanger.

Créé en 2006, à Bourg-en-Bresse, Ain geste d’avenir propose à des porteurs de projets de se regrouper au sein de la structure coopérative, plutôt que de monter leur propre entreprise. « Nous montrons qu’il est possible d’entreprendre autrement », témoigne Alain Garny, le directeur de la coopérative d’activités. « Quand on lance une activité, il y a une grosse prise de risque. L’entrepreneur ne sait pas trop où il va… « Ain geste d’avenir » accompagne les créateurs, les sécurise. La coopérative leur permet de vérifier que leur activité est viable et d’apprendre leur métier d’entrepreneurs. Chaque année, on leur propose par exemple une douzaine d’ateliers, avec des thématiques multiples sur la prospection commerciale, la comptabilité… ». Rico Priet, luthier installé à Jayat, a rejoint la coopérative en février. Fraîchement débarqué de la région stéphanoise, il connaissait déjà ce mode de fonctionnement pour l’avoir éprouvé dans le Forez : « ça me correspond bien ! J’apprécie la dynamique d’échanges, de partage et de mise en commun ». Mais ce qui l’intéresse au premier chef, c’est la « prise en charge des tâches administratives et comptables. Ça me permet de diminuer mes frais de fonctionnement. De fait, je peux me permettre de proposer des tarifs plus attractifs. Je suis à 27 euros de l’heure pour la fabrication et à 41 euros de l’heure pour les réparations. Alors que la moyenne est de 50 et 80 euros ». De même l’appui administratif lui permet de dégager du temps pour la prospection client et la communication. De plus, Rico bénéficie comme tous les membres des différentes formations : « pour l’instant, je suis en CAPE (NDLR : contrat d’appui au projet d’entrepreneur ). c’est le premier degré. Ça te permet d’avoir un statut, ton numéro SIRET et de vendre de manière légale. Pendant le CAPE, tu crées, paies tes frais et tes charges. Quand tu commences à dégager suffisamment de chiffre d’affaires, tu peux devenir salarié associé. Ce qui est intéressant, c’est que tu gardes une certaine sécurité. Si ton activité ne marche pas, tu peux toujours prétendre au chômage ou aux minimas sociaux ».

« Ain geste d’avenir » accompagne aujourd’hui 35 entrepreneurs. « On grossit » lance Alain Garny. « On signe une quinzaine de CAPE par an environ. Merci la crise », plaisante celui qui porte la coopérative. Mais pas que… « Ain geste d’avenir » fait partie du réseau Creafil qui regroupe plus de 68 coopératives et accompagne plus de 5 000 entrepreneurs pour un chiffre d’affaires dépassant les 45 millions d’euros. « C’est une chance, comme de faire partie du groupe Cap service », précise Alain Garny. À « Ain geste d’avenir » le porteur de projet de contribue financièrement au projet qu’à partir du moment où il vend ses produits. C’est pourquoi, la structure a aussi besoin du soutien des collectivités. « Depuis trois ans, le Conseil général nous soutient. Mais cette année, ils vont amplifier leurs efforts. Ils ont compris qu’il y avait une voie intéressante à suivre ». Si avec la crise, on a redécouvert les coopératives de production, à la lumière des exemples très médiatiques de Lejaby, on connaissait moins les coopératives d’activités. Pourtant, elles aussi séduisent nombre de porteurs de projet. Travailler ensemble, s’exprimer ensemble, décider ensemble, le chemin de la mutualisation fait ses preuves. Il y a plusieurs années, Alain Garny rêvait de ce modèle d’activité. Aujourd’hui, il le met en musique très concrètement et tous les membres de son « orchestre » lui reconnaissent beaucoup de talents et de compétence ».

Rico Priet est luthier à Jayat. Il a rejoint la coopérative d’activités en février dernier

Alain Garny est le responsable de la coopérative d’activités « Ain geste d’avenir » dans l’Ain. La structure devrait bientôt ouvrir une antenne à Belley et Oyonnax.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.